Aggiornamento

Publié le par Fred

Le verdict des urnes est sans appel : les Français ont jugé que Nicolas Sarkozy était celui qui répondait le mieux à leur demande de changement, je lui souhaite bonne chance et courage pour ne pas les décevoir.

Je n'aime pas les chasses aux sorcières. Les causes de notre défaite ne sont pas à chercher du côté de notre candidate, des supposées tensions entre les "éléphants" ou de la qualité de notre campagne. Rassembler 9 millions de Français au premier tour et 17 millions au second tour est au contraire une performance rarement atteinte par la gauche à une élection présidentielle.

Mais c'est aujourd'hui insuffisant, et ce pour une raison très simple : la droite a su faire mieux, rassembler plus largement qu'à son habitude, autour des valeurs d'autorité, de mérite ou de travail incarnées par Nicolas Sarkozy depuis 5 ans. Nous sommes aujourd'hui face à une droite "décomplexée" sur un modèle espagnol ou italien, et qui a réalisé sa part de la bipolarisation de notre vie politique. A nous d'en tirer enfin les conséquences, comme ont su le faire le PSOE de Zapatero ou la coalition de Prodi, pour construire une véritable alternative sociale-démocrate.

La défaite d'hier était écrite depuis le 21 avril 2002, dès lors que nous n'avons pas su saisir l'opportunité de rénover profondément notre philosophie et nos propositions. Tandis que l'UMP plebicitait son président, nous investissions la candidate qui apparaissait comme la plus éloignée du parti : quel aveu d'échec pour celui-ci. Ségolène Royal a eu l'immense mérite d'initier durant sa campagne l'aggiornamento que nous défendons autour de DSK depuis 5 ans. J'espère que nous saurons nous entendre sur le fond pour rénover profondément le parti socialiste, et régler les questions de personnes en leur temps.

Publié dans Politique

Commenter cet article

sil 20/05/2007 23:44

CHRONIQUES PRESIDENTIELLES sur le
http://republicoin.blogspot.com :
25 avril 2007 LA BATAILLE DU SANCTUAIRE

Plus que 12 jours ! Nous, braves chevaliers de Bronze, n’avons plus que 12 misérables jours pour la sauver. Tout avait pourtant bien débuté. Nous avions reconnu à une écrasante majorité Segureno San comme étant la nouvelle réincarnation de Marianne-Athéna et avions, quelque soit notre ordre de chevalerie, préparer nos armures afin de l’accompagner dans sa marche triomphale vers le trône du Sanctuaire. La cocarde sacrée de Marianne-Athéna lui revenait de Droit. Mais voila qu’entre temps, des nouvelles inquiétantes nous parvenaient du Sanctuaire.

Le grand Pope, gardien temporaire du temple républicain et de la cocarde sacré de Marianne-Athéna, semblait atteint de folie. On le disait possédé. Il refusait de reconnaître l’autorité de la princesse Segureno San et de lui remettre les clefs de la salle du trône. Il avait même fait assassiner parmi les 12 chevaliers d’Or, gardiens du Sanctuaire, ceux qui ne reconnaissaient plus son autorité. Les chevaliers de Marianne-Athena allaient devoir se battre pour faire reconnaître la légitimité de notre princesse. Pour ce faire, Segureno San décida que seul ses chevaliers d’Argent l’accompagneraient.

Mais voila, les chevaliers d’Argent sont des gros nuls. Devant la porte du sanctuaire, certains furent assaillis par le doute alors que d’autres prétendaient que cette bataille serait facile. Il furent accueillis à la porte du Sanctuaire par Dümi, le chevalier d’Or de la Balance, resté fidèle à la Princesse Segureno San et ayant survécu aux tueries du Sanctuaire. Celui-ci leur expliqua la situation au sein du Sanctuaire, que les deux chevaliers d’Or des deux premières maisons, celle du Bélier et celle du Taureau, étaient morts, et que le premier adversaire serait le chevalier de la Maison des Gémeaux. Le chevalier à l’armure orange. On disait de lui que son heaume était orné de deux visages, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche. Dümi, le chevalier d’Or de la Balance, afin d’honorer la réincarnation de la déesse Marianne-Athéna, proposa à la princesse Segurenu San de se charger du chevalier des Gémeaux. La princesse accepta. La bataille fut longue et éprouvante mais alors que le chevalier des Gémeaux lançait son ultime attaque « Par l’odeur des clémentines de l’enfer », maître Dümi le contra avec l’invocation « Socialu Demucorasi ». Son heaume vola en éclats et le chevalier de la Balance du reconnaître sa défaite.

La vue de la Maison suivante, celle du chevalier du Cancer, répondant au nom de « Masque de Mort », s’offrait à eux. C’est là que patatras, le Drame se produisit !

A mille lieux de là, sans savoir ce qui s’était passé, je me souviens juste que nous sentîmes, avec mes compagnons, la princesse Segureno San en grand danger et que répondant au cri d’alerte de sa cosmo-énergie, son aura mystique, nous enfilâmes nos armures et la rejoignîmes à la vitesse du mégabit. C’était sans compter sur l’adversité puisque qu’avant d’arriver au Sanctuaire, il nous fallait traverser un dangereux défilé, appelé le défilé des « révoltés ». Nous y étions attendus par 5 chevaliers de Fonte, des renégats venus de la constellation de la Faucille, fraîchement débarqués de leur stage organisé chez leur maître installé depuis peu à Caracas. Toutefois comme ces nullos nous ont attaqué avec des incantations que nous ne connaissions que trop bien, ils se sont fait laminer. Nous avons écrabouillé leurs jolies armures en fonte, usinées par les entités infernales de Vladivostok. Et ils ont du reconnaître l’autorité de notre princesse.

C’est à notre arrivée devant la maison du chevalier du Cancer qu’un spectacle horrible s’offrit à nous et que nous comprîmes le drame qui s’était joué là. Aruno, le chevalier de la Flèche qui n’en est pas une, en perspective de la bataille, s’était vu confiée la flèche d’argent, l’ultime arme de sa constellation, par son maître installé sur le Mont Tebourde. Aruno avait l’intention d’utiliser cette flèche magique répondant au sort de diabolisation « Saruko Facho », contre tous les chevaliers d’Or qui se mettraient sur la route de la princesse. C’est ainsi que cherchant à l’impressionner, il décocha sa flèche d’argent contre le chevalier d’Or du Cancer. Grand mal lui a pris ! Masque de Mort n’eut aucune peine à repousser cette invocation fléchée minable. Il renvoya par retour de cosmo-énergie, la flèche magique se planter en pleine poitrine de la princesse Segureno San. Nonnnnnnnnn !

Et nous voila, devant la maison du Cancer, avec des chevalier d’Argent en panique, au chevet de la princesse, le chevalier d’Or de la Balance tentant de freiner grâce à sa force mentale, la progression de la flèche vers son cœur, et plus personne pour se battre pendant que Masque de Mort nous offre son rire sardonique. Dans 12 jours, la flèche atteindra le cœur. Sauf si d’ici là nous sortons vainqueurs de 8 duels avec les chevaliers d’Or, de celui avec le grand Pope et que nous rapportons à temps le bouclier magique de Marianne-Athena. Celui qui orne la salle du trône. Le seul instrument magique capable de sauver la princesse.

En avant chevaliers de Bronze, brûlez votre cosmos, atteignez le 7e sens afin de sauver la princesse Segureno San. Pour que l’Harmonie règne dans l’Univers, enfin, dans ce pays, depuis un Sanctuaire libéré des forces maléfiques. Tiens bon ma Segureno San ! Nous promettons de te sauver ou bien de mourir en chevaliers...Brûle mon cosmos ! Brûle ! Segureno Sannnnnnnnnnnnnnn !

SIL chevalier du Phénix, membre des Marianu no Saint
et initiateur du style « Politic Fantasy »

Marc d HERE 09/05/2007 14:45

DSK aurait pu être le rénovateur du PS......On a pu espérer dimanche soir.....Dès lundi matin il s'était soumis à Hollande, se préparant à accepter une nouvelle synthèse, la direction de Hollande...... etc.....comme d'habitude......Il va expliquer que c'est pour préserver l'avenir!......
Par ailleurs je suis de moins en moins persuadé qu'il aille poser les problèmes en termes de Gauche et droite....