Suez-GDF : revue de blogs

Publié le par Fred

Afin de poursuivre la reflexion que j'ai entamée sur le-bien fondé des privatisations et sur le principe de "patriotisme économique" affiché par le gouvernement, je voudrai aujourd'hui vous inviter à parcourir quelques très bons articles concernant la fusion "Suez-GDF"...

Comme le soulignent Aiglon et Krysztoff, c'est moins le projet industriel inhérent à cette fusion qui est en cause, que leur relation avec un tiers acteur : EDF. Les synergies historiques entre les deux acteurs publics ont en effet été réduites à leur portion congrue (les relations commerciales et l'assistance technique) au nom de la lutte contre une concentration énergétique que l'on réalise pourtant aujourd'hui, tout en créant face à une entreprise publique (EDF) un concurrent dans lequel l'Etat conservera une minorité de blocage (Suez-GDF)...

Cette situation pour le moins paradoxale souligne les incohérences d'une politique énergétique dont Versac souligne qu'elle perd toute dimension européenne, et ce alors que l'actualité récente (crise du gaz russe) impose de trouver des réponses communes face à la dépendance énergétique de l'Union. Comme Gilles Klein, je ne pense pas qu'une solution franco-française soit nécessairement inférieure sur ce point à une solution franco-italienne. J'ai en effet la conviction que l'argent n'a pas davantage de nationalité que d'odeur : c'est une illusion de croire que les entreprises défendent d'autres intérêts (nationaux par exemple) que les leurs.

L'Europe de l'énergie se joue donc moins dans les conseils d'administration qu'à Bruxelles : c'est à l'Union de définir ses objectifs énergétiques. La politique, c'est créer les conditions d'incitation qui conduisent les acteurs privés à mettre en oeuvre des projets industriels cohérents avec ces objectifs d'intérêt général. Or c'est là que le bas blesse. Comme l'écrivent Alain Hertoghe et CaDerange, l'utilisation de l'argument "patriotique" pour vendre cette fusion constitue un reflexe identitaire qui s'appuie sur le refus de toute ambition collective... et le pire, c'est que cela marche.

Publié dans Politique

Commenter cet article

fredo 12/11/2006 20:43

Bonjour,

Merci de passer quelques instants sur
www.edf-gdf-loire-cgt.com


Pratiquez le lobbying-citoyen
et parlez de nous si affinité.

Amicalement,
Fredo.

Aiglon 08/03/2006 10:42

Les derniers faits d'actualité qui évoquent un rapprochement EDF Veolia ne font que confirmer la privatisation accélérée du secteur de l'énergie. Le gouvernement libéralise le secteur tout en parlant de nécessaire indépendance énergétique. Il faut savoir ce qu'on veut : on ne peut être indépendant que si on détient la majorité d'une entreprise. En quoi le secteur privé a t-il prouvé ailleurs son efficacité dans la gestion de l'énergie : en Californie ? Quand le cahier des charges est public, le financement et la gestion sont publiques. Ce n'est pas de l'idéologie, c'est du simple bon sens, faute de quoi on fabrique des Eurotunnel.

radar automatique 07/03/2006 15:30

Pas mal le blog :)


Peur de perdre des points ? Peur de l'amende ?

Visitez donc radar automatique



@ tres bientot ! Sur radar automatique