Au boulot les socialos !

Publié le par Fred

J'aime beaucoup Pierre Larrouturou. Je ne dis pas cela uniquement pour faire plaisir à Blandine qui m'a offert son dernier ouvrage à noël, mais parce que j'ai beaucoup de respect pour sa capacité à manier et à concrétiser des concepts abstraits (je l'avais rencontré à La Rochelle en 1994 lorsqu'il préchait la RTT dans le désert) et à le faire sans arrière-pensées dans l'intérêt d'un courant. Je me retrouve enfin totalement dans sa volonté de fonder une alternative réaliste sur une critique sociale radicale, transcendant l'opposition stérile et entretenue par les médias d'un clivage irréconcialiable entre socialisme révolutionnaire et accompagnement du libéralisme. Oui j'aime beaucoup Pierre Larrouturou mais non, je ne signerai la pétition qu'il a lancé pour mettre « au boulot les socialos ».

Bien sûr, je ne conteste ni l'esprit de ce texte ni les priorités qu'il énumère et qui posent, comme à son habitude, les bonnes questions. Mais je refuse d'associer ma signature à une remise en question et une supplique exclusivement adressée aux « dirigeants socialistes ».

On semble l'oublier – la presse ne s'en est d'ailleurs fait l'écho que pour signaler tantôt l'absence tantôt la présence de tel ou tel individu – mais le parti socialiste a engagé avec les « forums de la rénovation » une reflexion de fond sur ses bases idéologiques. Sur la question de la Nation, du Marché ou de l'Individu, des textes conséquents ont été produits, peut-être incomplets, sans doute insuffisamment opérables en termes programmatiques (mais ce n'était pas l'objectif), mais qui donnent de l'eau au moulin du débat. Cette démarche s'inscrit pleinement dans le sens de l'appel cité ci-dessus : les indéboulonnables intellectuels de Solférino (Bergougnioux, Weber, Muet, Généreux...) y ont assumé pleinement leur part, tandis que la société civilé (Meda, Carcassonne, Jadot, Cohen, Kahn...) a été invitée à nourrir la reflexion. Mais au fond, et malgré les quelques débats de qualité auxquels j'ai pu participer sur le terrain, les militants socialistes m'ont semblé assez peu concernés... Juste un chiffre pour illustrer mon propos : seules 5 fédérations dont le Rhône (rappelons qu'il y a une fédération par département) ont jugé utile de faire parvenir une contribution à l'occasion du forum sur le marché... et bizarrement, pas celles dont les premiers secrétaires signent cet appel à se mettre au travail.

J'ai beaucoup de mal à accepter que les réunions de section se transforment en défouloir contre l'inertie et les divisions de la direction lorsque ceux qui la critiquent sont absents du débat d'idées et entretiennent les clivages fondés sur des questions de personnes. Je regrette que l'élargissement de notre base militante ait davantage produit de querelles d'anciens et modernes sur fond de calculs électoraux que d'opportunités de renouvellement de nos idées et pratiques. Je n'accepte pas davantage que l'on reproduise à notre petit niveau les batailles mesquines pour des postes et les procès en légitimité de tel ou tel candidat retenu sur une liste. Et je refuse de voir dans la démocratie participative une sous-traitance de la production de concepts, qui exonérerait le militant de sa responsabilité en la matière. L'engagement politique n'ouvre aucun droit individuel : il est un devoir individuel librement consenti à l'égard d'une oeuvre collective.

Si je ne peux comme citoyen et électeur que partager le souci d'une opposition audible et d'une alternative viable, je ne dois comme militant pas céder à la facilité d'en reporter la charge sur autrui, ni attendre dans l'angoisse un prêt-à-penser qui viendrait d'en haut.

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

PS parti silencieux 11/02/2008 13:26

La bonne blague que ces "forums de rénovation"  qui duraient chacun... 1 heure !!60 minutes pour construire la réflexion du PS sur Le Marché, La Nation ou L'Individu ? La belle ambition intellectuelle que voilà !Franchement qui peut y croire ???Larrouturou a raison de dénoncer la paresse des dirigeants actuels du PS. Elle est sidérante.En 5 ans le PS aurait du tenir 10 conventions (2 par an selon les statuts) pour approfondir une question. Il n'en a tenu AUCUNE. Pendant ce temps là, l'UMP depuis plusieurs années préparait sérieusement sa campagne, consultant aussi les penseurs de gauche, recevant les contributeurs de la République des idées.Bref, ils étaient au travail.* Et vous connaissez tous le résultat...Qui peut prétendre que conforter Hollande & co à ne surtout pas réfléchir en profondeur est une stratégie gagnante ?La pétition de Larrouturou est un coup de pied au cul  mérité.PS : parti sérieux* pour plus d'infos lire l'interview d'Emmanuelle Mignon directrice de campagne de Sarkozy sur le site nonfiction. 

Fred 06/02/2008 14:50

Je ne crois pas, Simon, avoir été particulièrement tendre avec nos petits camarades. Ce n'est pas tant la démarche engagée par Hollande que je porte aux nues - j'ai bien conscience des limites de l'exercice - que la faible participation à ces débats de ceux qui se reconnaissent dans cet appel que je regrette.Maintenenant, ne nous trompons pas de timing. Il faut aujourd'hui travailler aux municipales pour envoyer un message fort de déception au gouvernement, sans l'interpréter après coup comme un satisfecit qui nous exonererait de travailler à l'alternative. J'entends prendre toute ma part dans ces deux phases cruciales, dans l'espoir que nous saurons transcender les questions de personnes pour préparer l'avenir ensemble.

FixPenicaud 05/02/2008 18:38

"L'engagement politique [...] est un devoir individuel librement consenti à l'égard d'une oeuvre collective."La formule me plait assez, elle fait sens. Je la reprendrais à l'occasion.En tout cas je vgous souhaite bon courage pour ses travaux. Je crois essentiel que vous fassiez ce que nécessaire pour les mener à bien. Je suis convaincu que la France a besoin qu'existe en son sein un pôle socialiste fort, rénové, tout autant que je crois qu'elle a besoin d'un pôle démocrate fort et d'un pôle conservateur fort.Fix, membre du Mouvement Démocrate.

Simon 05/02/2008 18:19

Quelques remarques en passant.D'une part, les forums de la rénovation stérilisent le débat en le tronquant assez artificiellement. La rénovation idéologique du parti ne se fera pas en 3 mois suivant le calendrier bâclé de  FH pour sauver son bilan. C'est une base de départ, qui n'est pas forcément dénuée d'intérêt,  mais vu que tout le monde pense plus aux municipales (ce qui est légitime) ou au congrès (ce qui est moins opportun), c'est loin d'être la panacée.Pour le reste, je ne peux lire qu'avec ironie ton propos, sans désapprouver du reste, mais au vue de ce qui se passe de part chez nous ...

Florent 31/01/2008 22:28

Je crois que ce genre de considérations lui passe très, très, très loin au dessus de la tête...C'est une tête brulée à la façon de notre camarade villeurbannais michel P., pas un stratège, Larroutourou